La Cité du Ciel – Amy Ewing

Hello!

Résultat de recherche d'images pour "la cité du ciel"

Autrice: Amy Ewing (notamment plus connue avec sa saga Le Joyau chez R)
Publié chez la Collection R
Date de sortie: 7 février 2019

–  R  E  S  U  M  E  –

Sera ne s’est jamais sentie à sa place parmi son peuple, les Céruléennes. Curieuse de tout, elle questionne sans cesse ses trois mères, sa meilleures amie Leela et même la Grande Prêtresse.

Elle attend aussi avec impatience le jour ou le cordon qui relie la Cité du Ciel au monde d’en dessous sera rompu, permettant aux Céruléennes de partir en quête d’une nouvelle planète d’attache.

Mais lorsque Sera est choisie comme sacrifice pour rompre le cordon, elle ne sait quoi ressentir. Pour sauver sa Cité et ses concitoyennes, elle doit se précipiter du bord du prix de sa vie.

Sauf que tout ne se passe pas comme prévu et qu’elle survit à sa chute, atterrissant en un lieu appelé Kaolin. Sera a entendu des histoires sur les humain qui y habitent et elle ne tarde pas à se rendre compte que les mises en garde de ses mères étaient justifiées.

–  M  O  N    A  V  I  S  –

Merci beaucoup Collection R pour l’envoi de ce roman!

Difficile de parler d’un roman qui a fait beaucoup parler de lui bien avant sa sortie anglais/française. Je fais référence à l’article de Planète Diversité que j’ai pu lire sur les réseaux avant d’avoir lu le roman et de me faire ma propre idée. Sachez que j’aime toujours avoir ma propre opinion concernant un roman, donc je vous invite fortement à le lire avant tout jugement. Lisez donc l’article seulement si vous voulez être spoilé.e.s.

Globalement, j’ai apprécié l’histoire. J’avais repéré ce roman bien avant sa sortie et ce (je l’avoue) grâce à sa couverture que je trouve très belle! Le plus gros point positif du roman est l’originalité de l’univers créé par Amy Ewing. Je parle bien évidemment de la Cité du Ciel et de sa population, les Céruléennes. La protagoniste, Sera, fait donc partie de cette population qui est (et là je me dois de spoiler, désolée, mais ce point est essentiel pour la suite de ma chronique) 100% féminin, il n’y a donc aucun homme sur cette Cité. Je ne pense même pas (d’après ce que j’ai pu comprendre) que ces créatures féminines connaissent l’existence de la gente masculine (à moins qu’elles puissent espionner les planètes sur laquelle leur Cité s’accroche grâce au cordon? Si j’ai bien compris, elles ne savent pas le faire ou alors j’ai encore rien compris 😂). Et de là j’en viens au point qui m’a perturbé un peu (mais pas tellement dérangé au final) : pourquoi Sera se sent-elle « différente » des autres filles (au point de vue sentimental) alors qu’elle n’est pas censée savoir que les hommes existent? Pardon mais je ne suis pas sûre que ma question soit bien française mdr. Elle se remets en question sans cesse au niveau de ses sentiments, du fait qu’elle n’est pas attirée par les autres filles. Ce qui est extrêmement bizarre alors qu’elle vit sur une Cité 100% peuplée de lesbiennes ! Je ne sais pas si vous me suivez…Je l’ai trouvé, certes, très curieuse mais pas transcendante non plus.

Concernant les autres personnages (également principaux pour moi) : Agnès et Léo, des jumeaux que tout oppose (et qui sont humains), ne m’ont pas tellement marquée plus que ça. Personnellement, à choisir, c’est Agnès que j’ai préféré. L’intrigue de base était chouette à suivre même si certains détails étaient fort prévisibles. Nous avons encore des questions restées sans réponses à la fin du roman, ce qui me donne une petite envie de découvrir la suite de l’histoire dans le prochain tome. Et encore, ça ne sera pas ma priorité. Je verrai sur le moment, c’est par pure curiosité.

Au final, j’ai vite mis sur le côté le point Sera-et-ses-sentiments car je voulais juste suivre l’histoire en général. Je ne connais pas personnellement le choix de l’autrice concernant Sera et son orientation sexuelle. Et je n’ai pas non plus ressentie une quelconque homophobie puisque je ne suis pas concernée sur ce point-là. Chacun perçoit un roman comme il l’entend, c’est certain. Et je ne critique pas celleux qui ont vu que du feu en lisant ce roman. Je n’arrive pas vraiment à bien m’exprimer sur le sujet mais je vous invite aussi à lire la chronique de Tatiana qui utilise les mots justes où il faut : clique ici. Que vous avez aimé ou pas ce roman, libre à vous. Ça reste un roman fantastique après tout. Comme je vous le conseille en début de chronique, lisez-le pour vous faire votre propre idée si ça vous intrigue.

Dites-moi en commentaire si vous l’avez lu, aimé ou non, ou s’il vous tente !

–  M  A    N  O  T  E  –

3 étoiles


A bientôt,
Sara

2 commentaires sur “La Cité du Ciel – Amy Ewing

  1. Je l’ai fini la semaine dernière 🙂 J’ai bien aimé, plus les jumeaux que Sera qui est trop mystifiée en un sens. J’ai hâte de voir comment l’intrigue va évoluer par la suite. Il y a un fort potentiel pour la suite.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.